Fiche pratique CIPAV

Fiche caisse CIPAV

Pour leur retraite, mais aussi pour la couverture des risques invalidité et décès, les personnes exerçant une profession à titre «libéral» cotisent obligatoirement auprès d'un organisme d'assurance vieillesse et de prévoyance. Pour plus de 25% des libéraux en France, c'est la CIPAV qui assure ce rôle.

 

Prestation cipav

 

Les garanties du régime invalidité-décès de la Cipav comprennent :

  • le versement d’une pension en cas d’invalidité empêchant l’exercice de votre activité professionnelle
  • le versement d’un capital décès, d’une rente à votre conjoint et à vos enfants, en cas de décès avant la cessation de votre activité

Vous êtes libre de choisir, chaque année et indépendamment de votre revenu, votre cotisation forfaitaire au titre de l’invalidité-décès parmi les trois classes existantes (A, B, C).

Le niveau de vos garanties est proportionnel au montant de la cotisation versée l’année de la survenance de l’invalidité ou du décès.
Les prestations CIPAV

Incapacité temporaire et totale : pas de prestation

  • 1/ En cas d’invalidité de l’adhérent, la CIPAV procède au versement d’une pension d’invalidité à l’adhérent. Si cette invalidité est totale et définitive, la CIPAV verse également une rente à chaque enfant, jusqu’à 21 ans ou 25 ans s’il poursuit des études.
    Si l’invalidité de l’adhérent est inférieure à 100%, la pension est proportionnelle à ce taux. Si l’invalidité est totale, les cotisations des régimes de base et complémentaire sont créditées.
  • 2/ En cas de décès de l’adhérent, la CIPAV verse un capital décès au bénéficiaire du capital-décès, une rente de survie au conjoint jusqu’à 60 ans et une rente aux orphelins jusqu’à 21 ans, ou 25 ans s’ils poursuivent des études.